Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 
Accueil > ACTUALITÉS > Toute l'actualité > Mark Antoine, une vie entre scène et bistro

Mark Antoine, une vie entre scène et bistro


A coté de son métier de comédien, Mark Antoine cultive son goût pour l’art culinaire en travaillant comme associé au Bistrotters, nouvelle adresse gourmande et conviviale du 14e qui a pour devise « le plaisir de faire plaisir ! »

A proximité du métro Plaisance, dans les murs d’un ancien bistro de style 1900 de la rue Decrès, a ouvert en septembre 2012 le Bistrotters, nouvelle adresse gourmande du 14e. Aux commandes un trio sympathique composé de François Gallice, le propriétaire, Erwan le Gahinet, le chef de cuisine et Mark Antoine, associé et co-propriétaire, déjà connu du public pour son métier d’acteur. Né en Bourgogne d’un père français et d’une mère britannique, ce dernier cultive depuis son jeune âge son goût pour le spectacle et la bonne chère : « Le cousin de mon père tenait un restaurant à Dijon. Le plaisir de bien manger m’a été inculqué très tôt. C’est aussi dans des restaurants que j’ai débuté ma carrière artistique à l’âge  de 15 ans. Je passais de table en table pour présenter des spectacles de magie. »
Le BAC en poche, Mark part à Londres pour se former  à la RADA (Royal Academy of Dramatic Art). Aimant les projets fous, les challenges et la nouveauté, il se lance dans des projets très différents : il joue dans un opéra de Honegger avec l’orchestre symphonique de Londres, interprète en solo « le journal d’un fou » de Gogol, qu’il présentera à nouveau cet été au Festival d’Avignon. Il apparaît à la télé dans la série « une famille formidable » et dans plusieurs films au cinéma, notamment « Voir la mer » de Patrice Leconte et « Le capital » de Costa Gavras. L’acteur est aussi bien connu des familles et surtout des enfants pour « Artzooka ! », l’émission d’arts créatifs qu’il anime sur France 5. Lui a pour idole Peter Sellers, inoubliable inspecteur Clouseau dans la Panthère rose. « L’humour anglais me rattrape.  Du sérieux dans l’humour et de l’humour dans le sérieux ! Voilà une devise qui s’applique bien à l’ensemble des projets que j’entreprends. »
Concilier deux activités si éloignées peut surprendre mais Mark Antoine y voit une continuité : « que je sois sur scène ou en salle au bistro, le lien direct est ce que j’aime avant tout. Deux questions prévalent. Pourquoi venez-vous et qu’allons-nous vivre ensemble ? » Et lui qui a récemment découvert le 14e se dit comblé par sa convivialité et son coté village. « L’ancrage dans le passé, je l’ai par les gens qui habitent ici. Par exemple avec notre voisine madame Viti dont le mari était encadreur sculpteur rue Decrès. Elle nous rend souvent visite et m’a même fait découvrir ses vieux films montrant comment la rue était à l’époque. J’ai désormais presque l’impression d’habiter là avec elle depuis 40 ans. Il y a ici un art de vivre ensemble que je n’avais pas rencontré ailleurs et que j’apprécie beaucoup. »
Une convivialité qui est aussi la marque de fabrique du Bistrotters. « Le bistro a tout de suite rencontré le succès pour sa cuisine simple et bonne. Mais au-delà du bon godet et de la bonne gamelle, nous misons beaucoup sur la qualité de l’accueil, d’où notre devise, le plaisir de faire plaisir. Je profite de l’occasion pour présenter mes vœux aux habitants du 14e  et leur souhaiter d’avoir en 2014 une bonne santé, un bon estomac et d’aller s’encanailler ! »  

Bistrotters > 9, rue Decrès

Crédit photo : L.S.
Légende : L’équipe du Bistrotters. De gauche à droite Mark Antoine, Erwan le Gahinet et François Gallice.

 





 
 
 

Toute l'actualité

 
-->